En savoir plus sur p.a.v.é.s.
objectifs
fonctionnement
membres et adhérents

Sonalux

QUI EST SONALUX ?

Sonalux, c'est nous, c'est vous !!!

NOUS, le "groupe porteur", 8 personnes dynamiques !
Il y a tout d'abord le comité de rédaction : René DARDENNE, José GERARD et José REDING. Ensuite, il y a notre secrétaire trésorière, Jacqueline JACQMIN-HERBAGE et nos membres actifs : Dominique et Béatrice DE LAMOTTE.
René DARDENNE est en outre notre délégué auprès du groupement P.A.V.E.S.

VOUS, les abonnés lectrices et lecteurs de notre bulletin SO NA LUX.


QU'EST DEVENU SONALUX ?

En 1991, des laïcs et des prêtres du diocèse de Namur-Luxembourg ont décidé de faire tout ce qu'ils pouvaient pour que l'espérance d'une Eglise qui écoute avant de parler, qui accueille avant de juger, qui annonce l'Evangile plutôt que de condamner, ne meure pas.
SONALUX naissait avec détermination.

Le premier éditorial du petit bulletin disait : "Nous ne voulons pas qu'une personne change ce que des milliers de personnes ont cherché à construire pendant plusieurs années, cette tradition dans notre diocèse, de chercher ensemble ; nous ne voulons pas qu'elle devienne caduque.".

Nous n'avons pas toujours su résister à la fascination par la hiérarchie ; notre résistance a été trop souvent "une résistance contre", contre quelqu'un, contre des groupes, au lieu d'être surtout, une "résistance pour", pour faire advenir une Eglise servante, pauvre et fraternelle.

Beaucoup d'entre nous pensent encore qu'on ne peut avancer une parole, prendre une position, mener une action que si quelque part, il y a un mandat ou le feu vert de l'autorité. La plupart des avancées dans l'Eglise et dans son histoire bimillénaire, ont été le fait de gens de sa base.
Regardons d'ailleurs du côté des groupes traditionalistes, bien en cours aujourd'hui dans notre diocèse, vous vous apercevrez qu'ils n'attendent pas toujours pour se lancer d'avoir des mandats épiscopaux... Ils se disent : "nous sommes catholiques et nous avons des idées à promouvoir, n'attendons pas qu'on vienne nous donner le label officiel ; si cela a un certain succès, la hiérarchie se dépêchera de venir nous bénir.".
Evidemment, si la hiérarchie embauche elle-même ces groupes ; alors ! Mais cela veut au moins dire que nous avons, nous aussi, la possibilité et la liberté d'initiatives diverses, non prosélytisme, mais authentique évangélisation, à l'écoute et à la rencontre d'un monde complexe, à regarder avec respect et sans naïveté, persuadés que des hommes et des femmes de ce temps ont aussi des choses essentielles à dire à notre foi et à notre Eglise ; l'approche de la vérité est plurielle.
Et nous ne sommes plus "en chrétienté". Ce n'est pas la fin du monde et du christianisme.

Un travail à la base est toujours possible ; c'est là, avant tout que se trouvent les communautés d'Eglise.
C'est de la base, que le plus souvent, sourd la vie et ses nouvelles questions et ses exigences imprévues.

Alors, pas de peur, d'aigreur, de ressentiment mais confiance et humour, cessons de nous plaindre.
Tout passe, nous passerons aussi, les évêques et le pape passent également.
Seul l'amour demeure...
C'est pourquoi, il me semble que la priorité des priorités, c'est de donner à nos contemporains la forte nourriture de la Parole de Dieu.
Texte de Paul MALHERBE

Voir aussi le blog :
http://sonalux.canalblog.com/}}

Contact :

José Gérard

5020 Malonne


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux