Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

La Madone au bout du fil !

Philippe Liesse
Publié dans Bulletin PAVÉS n°51 (6/2017)


 

Tout a commencé en 1915 à Fatima, un petit village du centre du Portugal. C’est l’histoire d’une petite fille de sept ans,  qui gardait un troupeau. Lucia disait avoir vu la figure d’une dame ressemblant à une « statue de neige ». Les adultes, suspicieux, ne voulurent pas laisser seule la gamine, ils lui imposèrent la présence de deux autres enfants, Jacinta et Francisco, âgés respectivement de six et sept ans.

À leur tour, les trois enfants sont surpris par une « figure transparente » qui leur dit être « l’ange de la paix ». Un peu plus tard, dans une autre vision, les enfants sont invités à « faire des prières et des sacrifices ». Ils seront pressés, dans une troisième vision, de « prendre et boire le corps et le sang de Jésus-Christ, horriblement outragés par les hommes ingrats » pour « réparer leurs crimes et consoler  Dieu ».

Le 13 mai 1917, dans ce qu’ils croient être un éclair, les enfants voient « une dame vêtue de blanc, plus brillante que le soleil, rayonnante de lumière, plus claire et brillante qu’un verre de cristal ».  Elle leur adresse une invitation pressante : « Voulez-vous vous donner à Dieu, afin de supporter toutes les souffrances qu’il veut vous envoyer, en signe de réparation pour les péchés qui l’offensent et de supplier pour la conversion des pécheurs ? »

La théologie qui émerge de ces affirmations est vraiment désopilante, elle enfonce l’être humain dans la culpabilité et la dépression. Elle est de l’ordre d’un répondeur automatique qui ne cesserait de répéter le même message : « Soyez dévots, signez des chèques avec plusieurs chiffres après la virgule pour la construction d’églises et de sanctuaires, faites pénitence. Vous êtes des êtres à racheter, vous devez payer pour être sauvés, vous devez vous sacrifier. »Il y aura d’autres visions et messages : les flammes de l’enfer où les démons s’occupent des âmes, les prières qui doivent mettre fin à la guerre et amener la Russie à se convertir, la souffrance des prochains papes, les menaces de guerre et persécutions de l’Église.

Il ne s’agit pas de remettre en cause l’expérience spirituelle de trois enfants, sujette par ailleurs à diverses interprétations et jamais sérieusement étudiée. Il est simplement permis de reconnaître qu’on a tiré de cette expérience des messages copiant les discours religieux d’une époque pour élaborer une arme politico-religieuse utilisée à des fins nationales et internationales[1].

2017 ! Cent ans plus tard ! Le pape François ne s’y est pas trompé ! S’il se rend à Fatima pour canoniser deux enfants « voyants », il y délivre un message très clair qui va à l’encontre de celui de ses deux prédécesseurs ! Lors de la bénédiction des cierges, à Fatima, il met en garde contre « les mauvaises interprétations du message de Fatima faisant de la Vierge une Marie affublée d’une sensibilité subjective qu’on voit tenir ferme le bras justicier de Dieu prêt à punir. On commet une grande injustice contre Dieu et contre sa grâce quand on affirme en premier lieu que les pécheurs sont punis par son jugement sans assurer auparavant – comme le montre l’Évangile – qu’ils sont pardonnés par sa miséricorde».

Comme le disait Rachid Benzine[2], à propos de la compréhension de textes et documents : « Il est indispensable de faire un peu d’Histoire pour éviter de raconter des histoires ». 

C’est aussi notre choix, celui de prendre l’humain au sérieux en acceptant une transcendance qui permet un dépassement de soi, mais sans recours à des artifices de « mise en ligne ». HLM, CEM, PAVÉS vous souhaitent un bon et vrai dépassement !


Philippe Liesse (Evangile sans frontières)

Notes :

[1]  Voir à ce sujet les travaux du  théologien portugais Frei Bento Domingues o.p. et ceux de Manuel Vilas Boas, théologien portugais, journaliste et spécialiste en communication audiovisuelle.

[2]  Conférence donnée dans le cadre de RivEspérance à Namur, novembre 2016.




retourner dans l'article


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux