Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Nouvelles de la Coordination des Communautés de Base

septembre 2017

Alain Fohal
Publié dans CEM n°116 (9/2017)

Presque un an jour pour jour après une précédente réunion, une dizaine de volontaires de la coordination des CCB (venus de Tournai, de Liège, du Brabant wallon et de Bruxelles) se sont réuni(e)s le 13 juillet dernier pour faire le point sur nos activités, représentations et participations.

Comme nous en avons l'habitude à chaque réunion, nous prenons des nouvelles des régions. Nous étions particulièrement intéressé(e)s à connaître l'évolution de la CEMO de Tournai après le décès de Victor Viaene l'année passée. La communauté ayant déjà l'expérience de célébrer sans prêtre, elle ne s'est pas trouvée en incapacité au départ de Victor. La question s'est posée plutôt vers l'extérieur et le "que diraient les autres ?". À ce sujet, et de manière plus générale, il nous apparaît que la célébration sans prêtre – que pratiquent régulièrement plusieurs de nos communautés – peut être acceptable aux yeux d'autorités religieuses un peu "ouvertes" à la condition que cela n'apparaisse pas comme une sorte de "revendication". Mais soyons clairs : nous n'attendons pas ni n'avons besoin de l'autorisation des autorités religieuses. Et, comme Jésus passant au milieu de la foule, nous continuons notre chemin.

Le point le plus urgent de nos discussions était celui de la prochaine Rencontre des Communautés de base. Il n'y a pas eu de Journée de rencontre des communautés de base en 2016. Un appel avait été lancé dans CEM de septembre 2016 sollicitant des réactions/suggestions par rapport à une liste de thèmes possibles pour une rencontre en 2017. Très peu de réactions ont été reçues. Par ailleurs le temps passe vite, chacun est pris par ses occupations et on se retrouve ainsi devant le fait qu'il n'y aura pas non plus de rencontre en 2017. Mais il apparaît important d'offrir aux membres des diverses communautés une occasion de se retrouver. On ressent une certaine "faim de se revoir" après cette longue période sans rencontre "nationale".

Un petit groupe s'est formé pour organiser une Journée de rencontre au printemps 2018, le dimanche 15 avril. Le thème de cette Journée nous est suggéré par la grande rencontre du Collectif Européen des Communautés de Base qui se tiendra le week-end des 21-22-23 septembre 2018 à Rimini en Italie sur le thème "Une église pauvre, et des pauvres, pour un monde plus juste" (Voir compte-rendu dans la revue de juin 2017, p. 45-46). Dans la perspective de la contribution que pourraient y apporter nos communautés, nous proposons que le thème de notre journée s'inscrive en lien avec celui de la rencontre européenne, dans une déclinaison spécifique encore à préciser. L'article sur le Forum des Simplicités à lire dans le présent numéro vient particulièrement bien à point pour attiser notre réflexion.

Vous recevez régulièrement Communautés en Marche (CEM). Notre revue continue à recevoir un bon accueil. Chacun(e) peut y trouver des articles intéressants, même si tout ne l'intéresse pas. Mais cette revue, il faut la nourrir et la produire pour qu'elle sorte en temps et heure. Nous recevons parfois des membres des communautés des articles à publier. Il arrive que des articles envoyés ne font pas l'objet de publication ou d'une publication complète, et cela pour des raisons qui peuvent être liées tant à la forme qu'au fond. C'est la responsabilité - et parfois la subjectivité - de l'équipe de rédaction qui est amenée à faire des choix. Il convient ici de rappeler qu'un article à publier devrait si possible être envoyé un mois avant la date de parution de la revue comme indiqué en page 2 de couverture et qu'un contact antérieur permet de mieux anticiper la composition de la revue. Rappelons aussi que le comité de rédaction s'étofferait volontiers de l'une ou l'autre personne qui en sentirait la vocation.

Une des raisons d'être de notre Coordination est d'assurer la représentation des Communautés de base dans diverses instances de concertation ou de coordination au niveau national ou européen afin d'y défendre et promouvoir notre vision d'une Église et d'un monde soucieux de justice et de dignité pour toutes et tous, en fidélité à la personne de Jésus-Christ et aux valeurs de solidarité, d'égalité, de fraternité et d'humanité qu'il nous a transmises.

C'est dans ce cadre que nous participons au Collectif Européen des Communautés de Base. En l'absence de successeur effectif, c'est actuellement Pierre qui continue à représenter les Communautés de base de Wallonie-Bruxelles aux réunions des délégués du Collectif Européen. Mais personne n'est éternel ni indispensable, aussi est-il important de pouvoir trouver une autre personne intéressée à prendre la relève, non pas de manière ponctuelle, mais si possible dans la durée. Dans notre bulletin de juin dernier, on trouvait des échos de la réunion des délégués qui s'est tenue à Rome fin avril. Et comme signalé plus haut une grande rencontre se tiendra le week-end des 21-22-23 septembre 2018 à Rimini en Italie. Le temps passe vite, n'hésitez donc pas à bloquer dès à présent vos agendas.

C'est en tant que membres du réseau PAVÉS ("Pour un Autre Visage d'Église et de Société") que les Communautés de base sont concernées et impliquées dans le Réseau Européen Églises et Libertés dont PAVES est le membre belge (francophone). Au mois de mai dernier, Sylvie, ainsi que Pierre et Marie-Astrid ont participé à la 26e rencontre du Réseau Européen. Comme la rencontre, organisée par les Français, se tenait à Strasbourg, c'est tout naturellement que les travaux se sont concentrés sur une meilleure compréhension des enjeux de la Charte sociale du Conseil de l'Europe et du travail de la Conférence des OING du au sein de ce Conseil. (Voir le compte rendu dans la revue de juin 2017, p. 3-6). Si le Réseau Européen participe à plusieurs espaces de réflexion et concertation entre divers grou-pes et associations, c'est son implication active avec "statut participatif" à la Conférence des OING du Conseil de l'Europe qui a surtout retenu notre attention. Nous ressentons clairement l'intérêt stratégique que le Réseau. puisse continuer à s'y investir. Après le départ de deux des quatre délégués qui y participaient, nous réalisons l'urgence d'apporter du renfort aux deux personnes qui restent au poste, mais sans avoir à ce jour de propositions concrètes.

En Belgique, outre notre participation à PAVÉS, la Coordination des Communautés de base est également membre du Conseil Interdiocésain des Laïcs, où nous avons actuellement deux représentantes : Marie-Gabrielle Delcuve et Marie-Astrid Lombard.

Plusieurs membres de nos communautés ont eu l'occasion dans le passé de participer au CIL et en gardent le souvenir de réunions avec une large participation (plusieurs dizaines de personnes), de débats très intéressants et parfois "chauds" en fonction de sujets abordés, de prises de position ou de publications avec lesquelles nous nous sentions souvent à l'aise. Mais au cours des dernières années, cette perception globalement positive s'est progressivement diluée. Le CIL n'en finit pas de se restructurer et ne mobilise plus vraiment, du moins si on en juge par le nombre des participants aux réunions. Nous avons toujours estimé que les communautés de base y avaient leur place, mais l'évolution de la situation nous mènera peut-être à revoir un jour notre position.

Des groupes de travail (GT) ont été lancés fin 2016 sur divers thèmes définis un an auparavant. Ces groupes sont ouverts aux membres du CIL, mais aussi à des personnes extérieures qui seraient intéressées. Cependant, pour diverses raisons (méthodologie de travail, disponibilité ou intérêt des personnes …), la participation à ces groupes de travail et la fréquence des réunions restent faible. Cinq GT ont été lancés : le GT "Bénévolat, volontariat et emploi" (auquel participe Marie-Gabrielle); le GT "Rôle et place des laïcs dans l'église belge après Vatican II" (auquel participe Marie-Astrid); les trois autres sur le thème des cours philosophiques, sur Laudato si, et sur Miséricorde et pardon semblent interrompus.

Signalons enfin que le 18 novembre, le CIL prévoit une rencontre œcuménique à Liège avec une conférence du pasteur Tonnon : "Luther parle-t-il encore aujourd'hui ?".

Et puisqu'il faut bien aborder aussi les contingences matérielles, terminons ici en évoquant quelques aspects financiers. Notre situation financière est saine grâce aux nombreux lecteurs de CEM (membres ou non des communautés de base) qui continuent à nous soutenir et aux communautés qui versent une cotisation selon leurs possibilités. Nos dépenses concernent essentiellement la production et la distribution de la revue, les frais d'organisation d'activités (mais il n'y en a pas chaque année), et ceux découlant de notre implication dans les réseaux et autres coordinations mentionnés ci-dessus (frais de déplacements, cotisations …). Nous savons que les personnes engagées ne comptent ni leurs efforts, ni leur temps, voire leurs sous, quand elles s'investissent. Il nous paraît toutefois important que les activités de représentation ne soient pas réservées aux seules personnes qui, outre le fait d'en avoir le temps, en auraient aussi les moyens financiers. Et donc il est important de pouvoir partager le remboursement des frais de déplacement, faisant apparaître ainsi un coût plus réel de nos représentations.

On vous donne rendez-vous dans le n° de décembre pour des informations plus détaillées concernant notre prochaine rencontre du 15 avril 2018. Sachez déjà que ce sera à La Pairelle, à Wépion, un lieu bien centré pour tout le monde...


Alain Fohal (Communautés de base)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux