Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Message final

de la rencontre européenne des CCB. Vienne. 1-3 mai 2009

Collectif Européen des Communautés de Base
Cet article n'a pas été publié dans une de nos revues

 

Nous, représentants des Communautés Chrétiennes de Base de plusieurs pays d’Europe, rassemblés à Vienne (Autriche) du 1er au 3 mai 2009, sur le thème « Vivre sa foi aujourd’hui » nous tenons à proclamer ce qui nous fait vivre et ce qui nous unit.

1.        Nous nous reconnaissons comme des femmes et des hommes qui croient en Jésus de Nazareth, qui mettent leur priorité sur l’Evangile, qui veulent vivre leur foi et leur engagement dans la vie très concrète de petites communautés humaines, qui s’engagent pour la solidarité, la justice, la vie, la non-violence, en particulier en ce qui concerne la construction européenne.

2.        Nous dénonçons la politique néolibérale des états et de l’Union Européenne qui en fait une ‘forteresse’, qui protège nos pays riches et empêche les pays plus pauvres d’accéder à l’autonomie et au bien-être. Nous nous engageons pour une Europe accueillante et juste qui a besoin de la contribution de toutes les cultures présentes dans son histoire ; au contraire, nous refusons en tant que chrétiens tout monopole culturel ou religieux.

3.        Nous refusons avec conviction les ségrégations entretenues par la politique des états et de l’Union Européenne concernant les droits des personnes et des peuples, particulièrement concernant la citoyenneté, l’origine, l’immigration, et surtout les pratiques à propos des sans-papiers, ainsi que le démantèlement progressif des ‘services publics’ qui ont été pendant des décennies le garant de la solidarité avec les plus faibles.

4.        Nous refusons avec la même force les règles de discrimination des sociétés et de l’Eglise catholique concernant le statut des femmes et le manque de reconnaissance des laïcs : nous sommes convaincus qu’elles sont non seulement une grave injustice liée à une volonté de garder le pouvoir, mais aussi une cause de l’appauvrissement et du manque de dynamisme de notre Eglise.

5.        Nous dénonçons l’hypocrisie de notre Eglise catholique qui d’une part proclame l’Evangile et réclame l’application des Droits de l’Homme, et qui d’autre part oublie ces deux références vitales dans son propre fonctionnement interne, en particulier par une centralisation excessive, par les inégalités entre hommes et femmes, entre mariés et célibataires, entre clercs et laïcs, et par le mépris des droits des homosexuels.

6.        Nous demandons avec insistance la mise en application urgente du concile Vatican II concernant la priorité du Peuple de Dieu sur la hiérarchie, la liberté de conscience et la poursuite de l’œcuménisme. Nous souhaitons aussi la tenue d’un véritable ‘Concile du Peuple de Dieu’ pour lever les ambiguïtés entretenues par les autorités actuelles du Vatican et pour continuer les réformes exigées par la fidélité à l’Evangile, par le dialogue interreligieux et par la rencontre avec le monde d’aujourd’hui.

7.        Nous reconnaissons que nos convictions et nos pratiques de communautés sont aussi relatives que toutes les autres convictions et pratiques sociales, et que ni personne ni aucune institution ne détient le monopole de la vérité ; nous affirmons notre désir de voir les diverses Eglises du mouvement de Jésus aujourd’hui divisé reconnaître leur complémentarité œcuménique et ainsi leur véritable unité.

8.        Nous mettons notre confiance dans le foisonnement de petites communautés qui permettent l’expression vraie des personnes, l’expérience du partage de la vie, de ses joies et de ses peines, la reconnaissance de la dignité de chacun et de chacune, le soutien mutuel bien concret, l’accueil et le discernement de l’Esprit de Jésus qui vit en leur sein. 

9.       Nous nous engageons à promouvoir la communication, l’harmonie, la collaboration et l’entraide entre nos communautés, pour qu’elles deviennent de véritables petites ‘Eglises de base’. Et nous nous engageons à développer les réseaux qui sont une alternative crédible à la centralisation romaine par l’attention aux valeurs de pluralisme, de communion et d’engagement personnel.

10.  Nous nous engageons à sensibiliser nos concitoyens aux prochaines élections européennes en choisissant des personnes qui défendent la citoyenneté réelle, la laïcité et le respect du pluralisme, la solidarité à l’intérieur et vis-à-vis des pays pauvres, et à continuer d’interpeller nos représentants sur ces valeurs universelles.


Collectif Européen des Communautés de Base (Communautés de base - Europe)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux