En savoir plus sur p.a.v.é.s.
objectifs
fonctionnement
membres et adhérents

Communaut?s de base

Les communaut?s de base en Belgique francophone


D?s les ann?es 60, des communaut?s de base existaient en Belgique francophone. Elles r?pondaient aux besoins ressentis par certains chr?tiens cherchant ? mieux vivre leur foi. Elles ?taient des lieux autonomes de partage d?Evangile, de c?l?bration, de qu?te de libert?, de r?flexion sur la vie sociale et d?appui ? des engagements divers en faveur de la justice et de la fraternit?. Ces communaut?s ont v?cu longtemps de fa?on ind?pendante. N?entretenant gu?re de liens fonctionnels, elles n??prouvaient pas le besoin d?une concertation en vue de mettre au point un projet ou des outils communs.
Ce n?est qu?en 1980 que des contacts plus formels se nouent entre des communaut?s g?ographiquement ou spirituellement voisines. On aper?ut alors au moins deux courants : celui des communaut?s chr?tiennes en milieu populaire ou rural et celui des communaut?s de base proprement dites. Encore que certaines communaut?s ne se reconnaissent pas dans ces deux courants.
S?duit par le souffle ?vang?lique qui parcourait toutes ces communaut?s disparates, Ernest Michel chercha des occasions pour les faire se rapprocher au travers d? ? Assembl?es-f?tes ? qui se tinrent ? Floreffe (1984), Charleroi (1987), et Li?ge (1995). En 1998, appara?t ce qu?on a appel? la ? Coordination ?, sorte de forum un peu plus formel o? se rencontrent trimestriellement des repr?sentants d?un certain nombre de communaut?s de base de la Belgique francophone.
Enfin, les ? Etat G?n?raux ? de la Marlagne (2002) donn?rent l?impulsion ? l?organisation plus explicite du r?seau de la quarantaine de communaut?s de base de Bruxelles et de Wallonie. La ? Coordination ? est d?sormais compos?e de fa?on d?mocratique (mandataires ?lus, pour un terme d?termin?), elle entretient des relations suivies avec le ? Collectif Europ?en des communaut?s de base ?, elle organise annuellement un ? week-end de ressourcement ?, elle poursuit la publication du trimestriel ? Communaut?s en Marche ?.

Un consensus existe entre les communaut?s de base de Wallonie et de Bruxelles pour illuminer du message ?vang?lique leur ancrage dans le v?cu quotidien et leur engagement concret.


L?ancrage dans le v?cu



L?exp?rience a montr? qu?un v?ritable partage d?Evangile et une c?l?bration authentique ne peuvent se r?aliser que dans un climat de libert? et d??coute mutuelle. Cela n?est possible qu?au sein d?un groupe relativement restreint (10 ? 20 personnes) o? chacun(e) a sa valeur. Les communaut? ont d?, d?s lors, s?adapter aux contextes tr?s vari?s dans lesquels elles s??taient d?velopp?es. Les personnes qui les composent, leur histoire, ainsi que la probl?matique ?conomique, sociale, politique et religieuse expliquent leur tr?s grande diversit?.
Tous ceux qui ont fait l?exp?rience d?une communaut? de base le confirment : chacun y a sa valeur, sa v?rit?, son cheminement et est re?u comme tel par les autres. Dans la plupart des communaut?s, l?animation est assur?e par les membres ? tour de r?le, parfois en ?quipe de deux. Ainsi chacun est-il invit? ? ?tre ? acteur ? et ? se laisser inspirer par l?esprit. C?est aussi une mani?re de mettre en ?uvre l??galit? fondamentale entre femmes et hommes, jeunes et plus ?g?s, etc.. Entre la?cs et pr?tres, aussi, car le cheminement communautaire n?est souvent possible que gr?ce ? une sorte de ? discr?tion ? du pr?tre. V?cue de cette mani?re, l?expression de la foi prend place dans le contexte plus large de la recherche de sens comme J?sus ne cessa de le faire durant sa vie publique.


Un message lib?rateur



L?accent mis sur le lien de la foi avec la vie concr?te privil?gie une th?ologie de l?incarnation. Le sacr? n?est pas ? ? c?t? ? mais il est ? d?couvrir ? dans ? la vie de chaque jour. Il conduit aussi ? une th?ologie de la lib?ration adapt?e au contexte dans lequel nous vivons. La foi jaillit du v?cu des croyants de la base et elle ne d?pend pas d?une autorit? du sommet. La r?f?rence ? J?sus privil?gie son c?t? fondamentalement humain, altruiste, communautaire, engag? et courageux. Car J?sus, ? chaque rencontre, voulait remettre l?homme et la femme debout ; il les voulait fondamentalement libres et acteurs de la vie. Cette souverainet? morale de J?sus, chercheur de sens et de puret?, est probablement ce qui a pouss? les puissants de son ?poque ? se liguer contre lui jusqu?? sa mort.
Quand on observe la mani?re de lire la Bible dans les communaut?s de base, on est frapp? par cet accent mis sur l? ? humanit? de Dieu ?. Les membres des communaut?s sont fascin?s par les t?moignages de foi enracin?e dans le contexte social et culturel qu?on trouve dans la Bible. Mais ils cherchent toujours ? actualiser ces r?cits pour ne pas tomber dans le dogmatisme et le fondamentalisme.
Dans la perception qu?en ont les communaut?s de base, l?Eglise n?est pas une pyramide, mais un r?seau de croyants. Avec des partenaires qui seront forc?ment plus proches que d?autres et quelle que soit leur ?tiquette confessionnelle. L?ouverture ?cum?nique y est donc bien pr?sente. De m?me que la lutte contre toute tentative visant ? d?finir ou r?tablir des ? fronti?res ? dans quelque domaine que ce soit, particuli?rement entre l?Eglise et ses ? marges ?, entre l?Eglise et le ? monde ?. Faut-il d?s lors, s??tonner de voir les membres des communaut?s de base engag?s dans des projets pluralistes tout simplement parce qu?ils d?fendent ce qui est tout simplement humain chez chacun de ceux qui nous entourent ?
Par ailleurs, il faut reconna?tre que la plupart des communaut?s de base ne se posent gu?re la question de la l?gitimit? de leurs pratiques sacramentelles ou liturgiques. Convaincues que c?est la communaut? en tant que telle qui en est seule responsable, elles se contentent de choisir les moyens les plus appropri?s pour c?l?brer leur foi, avec ou sans pr?tre.


L?engagement socio-politique des communaut?s de base



Les communaut?s sentent bien que la foi et l'amiti? r?ciproque ne produisent du sens que si elles sont reli?es aux appels toujours plus pressants pour la justice, pour la paix, pour la transformation de la soci?t?. C?est ce qui explique que les probl?mes sociaux soient omnipr?sents dans leurs pr?occupations. Beaucoup de leurs membres sont engag?s dans des actions de solidarit? locale, nationale ou internationale et ces engagements sont m?me parfois assum?s en communaut?.
La priorit? donn?e aux plus pauvres, ? la d?nonciation et ? la lutte contre les oppressions et leurs cons?quences, donne le ton des engagements des communaut?s de base, quelle que soit l?origine sociale de leurs membres. Plut?t qu?un soutien ou une ? aide ? apport?e de l?ext?rieur, cette attitude prend habituellement la forme de la ? solidarit? ? : analyses sociales, campagnes et manifestations de toutes sortes s?inscrivent ainsi dans leur volont? de vivre-avec.
Bien que certaines communaut?s aient des alli?s privil?gi?s de leurs engagements au plan local, c?est surtout au niveau de la coordination nationale que ces contacts sont nou?s et entretenus. Des mandats sont attribu?s par la coordination nationale pour repr?senter les communaut?s de base dans les autres r?seaux, avec des objectifs pr?cis, le plus souvent dans le domaine social.

Tout ce qui pr?c?de ne suffit pas ? d?crire compl?tement ce que sont les ? communaut?s de base ? en Wallonie et ? Bruxelles. D?autant qu?elles se sont d?velopp?es spontan?ment sans r?f?rence ? un ? mod?le ?, si ce n?est le mod?le ?vang?lique. Sans doute, leur trouvera-t-on des similitudes d?inspiration avec les communaut?s de base latino-am?ricaines. Mais il faut dire que le contexte belge ne se pr?tait pas ? une transposition litt?rale.
Les communaut?s de base ne sont pas une autre Eglise, elle sont simplement une autre fa?on de faire Eglise, voulant s?inspirer de mani?re plus originelle du message ?vang?lique.

Edition : septembre 2003

Voir le site web de la coordination : http://ccbwb.infos.st/}

Rapport d'activit
Les communaut?s de base ? Bruxelles et en Wallonie

Contact :

Gis?le Vandercammen

gisele.vandercammen@telenet.be

rue G?n?ral Henry 23

1040 Bruxelles

02 733 13 54

Quelques liens :


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux