Publications

Rechercher les articles
par mot du titre ou mot-clé :

présentés par :

année et n° (si revue):

auteur :

Rencontre avec Annie Hubin

Yvette Delheusy
Publié dans CEM n°134 (3/2022)

« Je ne sais plus rien faire » dit Annie, qui est membre de notre Communauté.

C’est vrai, Annie, tu as de plus en plus de limitations : une malvoyance très prononcée, une marche difficile avec l’aide d’un rolator, des douleurs incessantes, une fatigue énorme et le compteur des années qui indique 90. Ça t’empêche de faire plein de choses et tu en souffres.

« Je ne sais plus rien faire », dis-tu avec tristesse.

Mais quelle présence aux autres.

- Il y a le facteur qui pose parfois son sac chez toi, Annie, pour parler de ce qu’il vit.

- Ou le livreur de repas à domicile. Un vendredi, il te dit : « Ce week-end on va faire ceci… puis on va aussi faire cela… »  Et tu lui réponds : « Bon week-end avec votre compagne ou votre compagnon ». Alors il te confie : « Avec mon compagnon … Merci, Madame, car je n’ose pas souvent le dire mais c’est un compagnon ». Et cet échange le réjouit.

 - Parfois, dans la rue, des petits pas s’approchent de ta maison et on entend une voix d’enfant qui dit à un autre : « Viens, on va aller sonner chez la vieille dame, elle nous donnera des bonbons ». Et leur souhait se réalise…

- Il y a des personnes rencontrées au « coin cigarette » du Centre de Revalidation où tu as séjourné pendant trois mois. J’avais entendu l’une d’elles dire : « Annie, c’est notre rayon de soleil » !

Et, depuis lors, des contacts téléphoniques se sont poursuivis avec pas moins de neuf personnes rencontrées au Centre.

Récemment, deux d’entre elles sont venues te rendre visite.

- ll y a eu aussi cette jolie orchidée venue égayer ta chambre au Centre de Revalidation.

Qui te l’avait apportée ? Un jeune homme d’origine maghrébine. Il travaillait à nettoyer les chambres comme jobiste pendant les vacances. Vous aviez échangé au sujet de ses projets d’avenir. Il t’avait confié : « Mon rêve, ce serait de faire la médecine mais ce n’est pas pour moi ».

De jour en jour, le fait pour lui de s’exprimer et pour toi de l’écouter, l’avait renforcé dans ce qu’il voulait, ça lui avait permis de clarifier son désir et d’être face à un choix : allait-il s’inscrire au concours d’entrée pour les études de médecine ? Ou non ?

Il venait de réussir. Et, tout heureux, il t’apportait une orchidée car ton écoute l’avait aidé à faire son choix, à prendre confiance pour essayer de réaliser son rêve.

En entendant ce que je relate ci-dessus, Annie me dit : « Il n’y a rien de spécial, tout le monde fait ça ». Pas sûr, Annie. Certains te comparent à Socrate : tu fais découvrir à celui qui est en face de toi les vérités qu’il a en lui, et cela avec beaucoup d’empathie.

Tu me confies qu’il y a plus ou moins 60 ans, dans le cadre du Cefa, tu as fait partie avec ton mari d’un groupe de couples dont certains étaient hétérosexuels et d’autres homosexuels. Ça t’a fait prendre conscience de la différence, de la richesse et de la souffrance vécues. Ça t’a ouvert le cœur et l’esprit.

Tu dis : « Quand je rencontre l’autre, ça me fait exister. La relation à l’autre me fait vivre : j’entends son vécu, ses souffrances, sa joie, sa confiance. Si je l’écoute bien, je l’invite à parler, il met des mots sur ce qu’il vit, il trouve une clarification avec lui-même, il prend alors des décisions et ce sont ses décisions.

« Je ne sais plus rien faire », dis-tu. C’est vrai que tu ne peux plus porter des thermos de soupe aux SDF, ou faire des lessives et des repassages pour des mamans en difficulté, ou tant d’autres choses, mais par ton accueil, ton empathie et ton écoute, « tu fais vivre » pas mal de personnes.

Communauté Cauchy, Malonne


Yvette Delheusy (Communautés de Base)


webdesign bien à vous / © pavés. tous droits réservés / contact : info@paves-reseau.be

Chrétiens en Route, Communautés de base, Démocratie dans l'Eglise, Evangile sans frontières, Hors-les-murs HLM, Mouvement Chrétien pour la Paix MCP, Pavés Hainaut Occidental, Sonalux